Il poeta è il lettore

Quand les mots sont des parasites. L’adjectif est un attentat aux libertées individuelles. L’inutilité des pronoms. La musicalitée, elle est oú? De quel nouveau équilibre on sent le parfum. Évocation et désobéissance voyagent ensemble…

4 Mars á aprtir de 18h30, contributions: 25 EUR
CosArte – Via Nicolò da Pistoia 18 – Roma 
E: cosarte@libero.it – T: +34669616220

CLAUDIO FIORENTINI

Date

04 Mar 2020
Expired!

Heure

18:30

Labels

COSARTE

Lieu

COSARTE - ROMA
Catégorie