Captaloona Art Gallery

Je vous vois un peu dépaysés. Et oui, pour celui qui la visite pour la première fois, Captaloona est traumatisante.
Dites-moi la vérité : pourquoi vous êtes ici ?

Claudio Fiorentini, Captaloona, 2012

NEWSLETTER

On aimerait bien vous mettre à jour sur nos projets, nos activités, ainsi que sur les événements au programme, mais sans trop vous déranger : le spam ne fait pas partie de nos habitudes.

Fermer le menu